Myrmica rubra

12,90 €
TTC

Les Myrmica rubra sont en fait, les fourmis rouges de nos jardins.
Cette espèce se nourrit presque exclusivement d'insectes. Néanmoins, une ressource liquide peut intéresser vivement une colonie.
Il leur faut un environnement élevé en humidité pour le maintien en élevage.

Choix de la taille de la fondation
Quantité
Il n'y a pas assez de produits en stock.


  • Paiement sécurisé par Paypal ou CB Paiement sécurisé par Paypal ou CB
  • Livraison en 3 jours ouvrés Livraison en 3 jours ouvrés
  • Support rapide en cas de besoin Support rapide en cas de besoin

L'élevage

Plusieurs possibilités : soit la gyne, une fois fécondée, retourne au nid mère et renforce les rangs des reines (souvent les plus petites).
Soit plusieurs gynes nouvellement fécondées se réunissent et fondent par pléométrose claustrale. Certaines peuvent sortir chasser (semi-claustral).
Soit une gyne seule aura une fondation semi-claustrale, c'est à dire qu'elle cherchera à se nourrir durant la fondation, les réserves des gynes Myrmica ne suffisant pas.
En captivité, mettre la gyne en tube à essai et la nourrir avec de petits insectes quand elle a des larves et des liquides sucrés le reste du temps.
A vous de voir si vous souhaitez mettre une petite ADC ou non, la gyne aura besoin de noir et du plus grand calme.

Le nid n'a pas besoin d'être blindé car cette espèce ne creuse pas le béton cellulaire.
Si dans la nature elles logent dans la terre, elles se contentent de tout, du nid en plexy au béton cellulaire. Le nid devra être très bien humidifié, cette espèce en ayant particulièrement besoin. 80% de la surface du nid humide sera un minimum. Attention à ne jamais oublier de remplir le réservoir !
Un nid en plâtre ou en BC semble l'idéal pour cette espèce.

Comme toutes les Myrmica, elle est endogène- hétérodynamique : la diapause est OBLIGATOIRE.
L'hivernage s'effectue de mi-octobre à mars à une température de 6° à 10° maximum.
Plus généralement, 4 mois de diapause peuvent suffire. Dans l'idéal, une baisse puis une remontée graduée de la température est préférable.
Cette espèce arrêtera son développement de façon naturelle, ceci en fonction de plusieurs paramètres, vers fin Août jusqu'en Octobre. Il convient de bien la nourrir de liquides sucrés avant de la mettre au froid. Il n'est pas nécessaire de les nourrir pendant la diapause.

Attention, ce genre est très certainement le plus sensible à la diapause, l'absence d'hivernage entrainera indéniablement la mort de la colonie, cette étape n'est absolument pas à négliger mais à faire avec le plus de soin possible !

Myrmica rubra n'est pas difficile niveau nourrissage, mais peut faire fine bouche en période de fondation, qui vont bouder nombre d'insectes, préférez donc les petites proies tendres (mortes et congelées depuis 72h par précaution) telles que les mouches ou les petits grillons. Si possible, arrachez-en un morceau afin de leur laisser libre accès à la chair.
En revanche, les liquides sucrés tels que le lait-sucré, l'eau-miellée ou l'eau-sucrée remporteront un franc-succès. Les ouvrières en abusent mais ne montrent que de très faibles physogastries.
En tube à essai, la gyne n'hésite pas à aller directement prendre sa part. Sa morphologie et son comportement restent proche des ouvrières.
En grandissant, la colonie acceptera toute sorte de nourriture, avec toujours une préférence pour les liquides sucrés.


MYRMICA-RUBRA

Fiche technique

Provenance
Endémique
Difficulté d'élevage
Expert
Alimentation
Insectes et liquides sucrés
Diapause
Oui, obligatoire

Références spécifiques

back to top